ACCUEIL        AGENCE        PROJETS       PUBLICATIONS        R&D         NEWS         CONTACT      

PHILOSOPHIE


Etablir les conditions de création d’un projet n’est pas chose aisée. Comment crée-t-on ? Quels mécanismes s’opèrent, quels sont les liens qui se mettent en oeuvre ? Difficile à décliner en une méthode et exposer un processus précis. En tous les cas, nous n’ambitionnons pas d’y répondre. Alors plutôt que de chercher à théoriser notre process de production, nous avons résolument fait le choix du « faire ». C’est justement par le projet, par la production et la diversification des pratiques que nous trouvons notre équilibre de création et une capacité d’action. La diversité est, pour nous, un moteur de production. Nous réfutons un positionnement de spécialistes. Ce qui ne signifie nullement que la spécialisation est néfaste, bien au contraire, mais juste qu’elle n’est pas propice à l’élaboration d’une pensée ouverte en capacité d’appréhender la complexité de notre monde et de fait de nous offrir les outils pour agir dessus, pour faire. Ainsi un outil nous apparaît comme évident : l’expérimentation. La dimension expérimentale est essentielle, car c’est d’elle qu’il est possible tirer les bases de travail pour les transcrire dans le projet. Ceci nous apparaît comme une forme de production de connaissances utilisables. L’expérimentation est à la fois la source et l’outil permettant d’explorer les possibles, car elle se posit ionne dans un processus réversible. Essayer encore et encore…

C’est dans divers champs, milieux, environnements que nous ambitionnons agir. Pour ce faire, nous avons souhaité, au fil des ans construire notre propre champ d’action et de création. Cet univers qui nous est propre est multiple, diversifié, complexe, éparpillé diraient certains, mais pourtant unique à nos yeux car tissé de liens, d’aventures, d’ambitions, d’erreurs, de réussites, d’envie et surtout de beaucoup de plaisir de faire ensemble. Notre univers s’appuie en quelque sorte sur ce que disait Buckminster Fuller : « Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète. »



PHILOSOPHY


Establishing the conditions in which a project is created is not an easy thing. How do we create? What mechanisms are involved, what are the links which are implemented? Difficult to define one single method or explain a precise process. In any case, this is not our aspiration. Rather than trying to theorize our production process, we resolutely made the choice « to make ». It is precisely through the project, through the production and diversification of practices that we find our balance of creation, and a capacity for action. Diversity is for us an engine of production. We refute the specialists’ position. This doesn’t mean that specialization is harmful, quite the opposite, but just that it is not apt to the elaboration of a way of thinking capable of grasping the complexity of our world and to offer us the tools to act on it, to make. Thus one tool appears obvious to us : experimentation. The experimental dimension is essential, because it is from there that it is possible to established the bases of work to then transcribe them in the project. We regard it as a form of usable knowledge production.

Experimentation is both the source but also the tool, allowing us to explore the possible, because it is positioned in a reversible process. Try again and again ... So it is in various fields, settings and environments that we aim to act, and to do this we wished to build over the years our own field of action and creation. This universe of ours is diversified, complex, scattered, but it is unique in our eyes because it is a tapestry of connections, adventures, ambitions, mistakes, successes, envies, and above all, the many pleasures of working together. Our world is based on what Buckminster Fuller said: « You will never change things by fighting what already exists. To change things, build a new model that will make the old one obsolete ».